« À VOS FUSILS ! »: RELAXÉ, L’INTERNAUTE QUI S’EN ÉTAIT PRIS À BRIGITTE MACRON SERA REJUGÉ

Il a appris dans l’Union que Brigitte Macron viendrait donner le coup d’envoi du premier match mixte organisés ce mercredi soir par le Variétés Club au Stade Delaune à Reims. Et il a essayé d’être drôle en publiant un commentaire sur la page Facebook du quotidien : « A vos fusils, je compte sur vous. LOL ». Les trois lettres LOL (pour « laughing out loud » ou « rire tout haut » en français), signifient dans le langage des internautes qu’on fait une plaisanterie. Mais celle là n’a pas été du goût du Procureur de la République de Reims qui a engagé des poursuites. Se référant à Pierre Desproges,  Matthieu Bourrette l’a rappelé à l’audience : « on peut rire  de tout mais pas à n’importe quel moment. Le LOL n’est pas un paravent à un moment où on a découvert que la Ligue du LOL avait pu menacer, harceler, insulter, parce que le LOL aurait tout permis ». Dans le cas particulier d’une visite de l’épouse du président de la république, particulièrement exposée, les services de sécurité sont évidemment sur les dents, et cette incitation à prendre le fusils était une trés mauvaise plaisanterie. L’audience correctionnelle devait donc avoir une vertu pédagogique. Le casier judiciaire du prévenu, un ouvrier ardennais de 23 ans, ne porte aucune mention et le président du tribunal l’a rappellé, il n’a jamais participé au mouvement des gilets jaunes.  Il dit avoir posté son commentaire sans réfléchir, il regrette  au point d’avoir écrit une lettre d’excuses à Brigitte Macron. « Ses parents sont effarés, il l’ont sermoné et il est abasourdi » plaide la défense. Dans son  esprit, dit encore Me Azzedine Yahiaoui, il n’y avait aucune intention de provoquer de la violence. C’était stupide, et la stupidité n’est pas répréhensible. » Contrairement au Procurer qui réclamait un stage de citoyenneté, le tribunal a estimé qu’il n’y avait pas matière à condamner. Il a prononcé la relaxe du facteur, …non sans avoir suggéré au prévenu de relire Pierre Desproges.

Matthieu Bourrette, Procureur de la République à Reims, à fait appel de cette relaxe le 28 Mars 2019

Monique Derrien

Reporter puis grand reporter à Radio France de 1987 à 2016. Prix du Grand Reportage de Radio France. Chronique judiciaire régulière et assidue des petits et grands procés : Chanal, Heaulme, Fourniret. Attention soutenue sur les audiences et faits de société et sur la politique, un peu. Parce qu'ils disent presque tout du monde qui nous entoure. Intérêt marqué pour la culture, la gastronomie et le champagne. Celui qui se boit et celui qui a su si bien se vendre jusqu'ici.

You May Also Like