LE FINANCIER DU GÉNOCIDE RWANDAIS ARRÊTÉ PRÈS DE PARIS

FONDATEURS DU COLLECTIF POUR LES PARTIES CIVILES DU RWANDA, ALAIN ET DAFROZA GAUTHIER N’OSAIENT PLUS Y CROIRE

“On n’y croyait plus ! L’arrestation du génocidaire Félicien Kabuga par la France ce n’est quand même pas banal. C’est une réelle surprise” dit Alain Gauthier. Le président du Collectif des Parties Civiles pour le Rwanda, le CPCR, se bat avec son épouse Dafroza pour que les Hutus soupçonnés d’avoir en 1994 participé aux génocide des Tutsis soient enfin jugés. Le couple, qui vit à Reims, n’a de cesse de traquer les génocidaires Rwandais et c’est un combat sans fin.

”Félicien Kabuta, ca fait 26 ans qu’on parle de lui poursuit Alain Gauthier et qu’on le dit protégé en particulier par le Kenya. Ce n’est pas étonnant qu’il ait été arrêté en France (dans un appartement d’Asnières-sur-Seine où il vivait sous une fausse identité, NDLR) parce qu’il y avait de nombreuses attaches. Quatre de ses enfants s’étaient réfugiés à l’ambassade de France à Kigali au tout début du génocide et ils ont bénéficié d’une évacuation vers la France. Deux de ses filles vivent en région parisienne. Elles ont épousé les fils du président rwandais Habyariman dont le décès dans un attentat a déclenché le génocide.”
Félicien Kabuta aujourd’hui âgé de 84 ans était un symbole de la réussite au Rwanda et ses deniers ont financé l’acquisition des machettes qui ont exterminé les Tutsis. Il est aussi connu pour avoir créé la Radio des Mille Collines dont la mission essentielle était de diffuser les appels aux meurtres.
Dans un communiqué de presse du Ministère de la Justice son arrestation ce samedi matin est annoncé en “épilogue d’une longue et minutieuse enquête”. Il y est présenté comme “un fugitif parmi les plus recherché au monde” qui depuis 1994 “avait impunément séjourné en Allemagne, en Belgique, au Congo-Kinshasa, au Kenya et en Suisse”. Les États Unis ont même promis une prime de 5 millions de dollars pour mettre fin à sa cavale.
“C’est vraiment un gros poisson commente Alain Gauthier depuis sa résidence rémoise, et son arrestation est un point très positif. Mais pourquoi a-t-il fallu attendre 26 ans pour l’arrêter ? ”
Il faut dire dans le combat du président du CPCR et de son épouse, l’attente pèse d’un poids très lourd. Malgré la trentaine de plaintes qu’ils ont déposées en 26 ans, ils n’ont obtenu que 3 procès. « On devait assister à celui du musicien Claude Muhayimana  qui vit à Rouen, en Septembre, Il est reporté en février. On attend le procès d’un ancien préfet rwandais qui habite à St-André-les- Vergers, mais il a fait appel de son renvoi devant les Assises et il ira en cassation s’il est débouté. Un autre procès d’Assises, celui d’un médecin rwandais urgentiste en poste à Villeneuve-sur-Lot -le docteur Munyemana- pourrait avoir lieu bientôt. Les choses bougent mais ca va prendre encore des années. C’est désespérant quand même.« 

Monique Derrien

Reporter puis grand reporter à Radio France de 1987 à 2016. Prix du Grand Reportage de Radio France. Chronique judiciaire régulière et assidue des petits et grands procés : Chanal, Heaulme, Fourniret. Attention soutenue sur les audiences et faits de société et sur la politique, un peu. Parce qu'ils disent presque tout du monde qui nous entoure. Intérêt marqué pour la culture, la gastronomie et le champagne. Celui qui se boit et celui qui a su si bien se vendre jusqu'ici.

You May Also Like