TONY, 3 ANS, BATTU À MORT

Alors que le marché de Noêl s’ouvrait à Reims, la mort d’un enfant de 3 ans sous les coups du compagnon de sa mère a glacé le premier dimanche de l’avent. Deux jours plus tard, les  précisions Procureur de la République confirment l’insoutenable. Le calvaire de Tony a duré plus d’un mois, la mère a laissé faire, les voisins n’ont pas réagi.

L’autopsie pratiquée dès dimanche révèle que le petit garçon a été frappé régulièrement  pendant quatre à  six semaines sur tout le corps, absolument sur tout le corps, même s’il  n’y a pas eu d’agression  sexuelle. Son crâne a été fracturé, mais c’est l’éclatement de la rate et du pancréas qui a provoqué sa mort. Tony était devenu le souffre douleur de l’homme qui vivait avec sa mère depuis 3 mois. Effondrée, elle a raconté  pendant sa garde à vue qu’il le frappait sous n’importe quel prétexte, parce qu’il n’obéissait pas ou parce qu’il n’avait pas fait son lit. Cet homme de 24 ans a été condamné  à plusieurs reprises pour des faits de violences. Il bénéficiait d’un régime de semi liberté.

UN HUIS CLOS FATAL

La mère de Tony avait 16 ans quand il est né. Son père  avait  cessé de venir le voir  dans l’appartement du quartier des Châtillons. Il  s’était affronté  au nouveau compagnon de la jeune femme jusqu’à le menacer de mort. Le couple qui ne travaillait pas passait ses journée devant la télévision, sans sortir. Tony n’allait pas à l’école parce qu’il fallait cacher ses hématomes et sa mère n’a pas su mettre fin a son calvaire : elle  craignait qu’on lui enlève son enfant. Les voisins entendaient les cris et les bruits sourds, mais ils n’ont pas bougé. S’ils avaient alerté la police,  a commenté le Procureur d’une voix sourde, l’enfant aurait vécu le prochain Noël.
Une marche blanche est organisée ce mercredi à la mémoire de Tony.

Monique Derrien

Reporter puis grand reporter à Radio France de 1987 à 2016. Prix du Grand Reportage de Radio France. Chronique judiciaire régulière et assidue des petits et grands procés : Chanal, Heaulme, Fourniret. Attention soutenue sur les audiences et faits de société et sur la politique, un peu. Parce qu'ils disent presque tout du monde qui nous entoure. Intérêt marqué pour la culture, la gastronomie et le champagne. Celui qui se boit et celui qui a su si bien se vendre jusqu'ici.

You May Also Like