L’ANCIEN PATRON DE LA DGSI DES ARDENNES CONDAMNÉ POUR PEDOPORNOGRAPHIE

Olivier Combes écope d’un an de prison ferme pour pédopornographie mais  il est relaxé pour les agressions sexuelles dénoncées par Nora*. La plainte de l’étudiante en droit remonte à 2019. Elle disait avoir été violée trois ans plus tôt par le patron de la DGSI des Ardennes. Les faits ont été requalifiés plus tard en agressions sexuelles. Olivier Combes n’a reconnu que des attouchements consentis, ce qui lui vaut une relaxe, même s’il est condamné à de la prison ferme pour sa pédopornographie compulsive. Le parquet a fait appel.

En relaxant Olivier Combes des faits d’agressions sexuelles, le Tribunal Correctionnel de Reims a choisi de ne pas croire la jeune fille qui l’accuse. L’ex patron de la DGSI ardennaise s’en est tenu, quant à lui, à la version d’une “romance” qui a donc convaincu le tribunal. Il peut arriver, en effet qu’un haut gradé de la police tombe amoureux d’une lycéenne et qu’elle accepte ses attouchements. Les faits ont ainsi étéé rapportés par le prévenu.

ANTITERRORISME OU SENTIMENT AMOUREUX

Le comportement d’Olivier Combes n’en reste pas moins choquant, parce qu’il est intervenu dans l’exercice de ses fonctions. Lire par ailleurs :  Dérapage à la DGSI
Nora a été tentée par le djihadisme en 2016. Le patron de l’antiterrorisme ardennais avait pour mission de la dissuader de partir en Syrie. C’est ce qui a favorisé des relations plus qu’étroites entre la jeune fille, qui n’avait pas encore 17 ans, et l’officier de 55 ans.

 

Maitre Pauline Manesse

Pour l’avocate de Nora, la relaxe d’Olivier Combes est incompréhensible. Pauline Manesse indique que le dossier fait état de messages dans lesquels il implorait le pardon de sa victime en promettant de ne plus l’importuner. Elle rappelle encore que d’autres très jeunes filles, qui n’ont pas porté plainte, ont été la cible des assiduités du haut gradé. “Je veux, disait l’avocate, que ce dossier soit à nouveau plaidé.” Ce qui sera le cas. Le parquet a fait appel après quelques heures.

UNE PEDOPORNOGRAPHIE ENVAHISSANTE

“La relaxe d’Olivier Combes sur les faits d’agressions sexuelles aura un effet délétère sur ma cliente” dit encore Pauline Maness. Nora a grandi dans une famille musulmane très pratiquante. Et il lui a fallu beaucoup de courage, selon son avocate, pour rapporter au bout de trois ans les agressions sexuelles qu’elle a subies de la part d’un homme dont dépendait son avenir. Sa plainte aura au moins permis de dévoiler les penchants  pédopornographiques ahurissants d’Olivier Combes. Des centaines de fichiers ont été découverts à son domicile à la faveur de l’enquête qui a suivi. Ce qui lui vaut une peine de deux ans d’emprisonnement dont un an ferme. Cette condamnation le laisse en liberté parce qu’elle couvre sa détention préventive. Elle ne concerne que la vie privée du prévenu. Les délits reprochés dans l’exercice de ses hautes fonctions à la DGSI sont relaxés. Le fonctionnement de l’institution n’est pas entaché. Pourtant, le parquet avait eu des réquisitions beaucoup plus sévères à l’audience de Juin dernier. Il a fait appel du jugement. Olivier Combes devrait être bientôt rejugé.

*Le prénom a été modifié

Monique Derrien

Reporter puis grand reporter à Radio France de 1987 à 2016. Prix du Grand Reportage de Radio France. Chronique judiciaire régulière et assidue des petits et grands procés : Chanal, Heaulme, Fourniret. Attention soutenue sur les audiences et faits de société et sur la politique, un peu. Parce qu'ils disent presque tout du monde qui nous entoure. Intérêt marqué pour la culture, la gastronomie et le champagne. Celui qui se boit et celui qui a su si bien se vendre jusqu'ici.

You May Also Like